Journal d’expérimentation iPads en classe, JUIN 2013

Dernier journal de l’année scolaire, riche et dense,
qui a vu passer les élèves du statut de novices à celui d’experts.

P1260237Les élèves ont sans doute profité de leur entraînement sur les tablettes pour renforcer leurs connaissances et savoir faire, ils ont surtout eu plaisir à travailler, ensemble, et à créer des objets numériques dont ils sont fiers.

Ces « petites » se sont réunies au coin-maison pour regarder toutes les quatre un extrait d’un film  que nous avions vu en projection (séance cinémathèque) à l’école et ont enchaîné en chantant ensemble la comptine numérique avec le support d’une vidéo mise à leur disposition. Leur joie est visible !

  • Tracer les chiffres : la moyenne section.

Ils s’entraînent en modelant les lettres avec la pâte à modeler, en les écrivant sur l’ardoise, et la tablette vient compléter ces exercices.
Capture d’écran 2013-06-29 à 19.56.16compte jusqu’à 10 (Seven Academy)
« Aide la taupe à manger les vers en traçant dans la terre les nombres de 1 à 10 »
L’application corrige le geste de l’élève (ce n’est pas le cas de toutes les apps qui parfois, valident des tracés … faux !). Il faut bien choisir ! 😉

IMG_0425

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Capture d’écran 2013-06-29 à 20.00.01 ABC Chiffres (Emmanuel Crombez) : l’app montre à gauche et propose à l’enfant de tracer à son tour, à droite, juste à côté (« fais comme moi »). Le modèle de l’application ne se lasse pas (comme pourrait se lasser la maîtresse !).
P1250859Les applications ajoutent une touche ludique dans un apprentissage parfois laborieux. L’application (souvent), si elle est bien choisie, corrige l’enfant. Cette auto-correction est libérée de l’affectivité liée à la correction apportée par la maîtresse. Je remarque que les élèves s’entraînent plus longtemps sur l’iPad, est-ce une clé de leur réussite ? Je ne sais pas …

Je leur ai proposé deux applications pour s’entraîner et je les ai mis au défi de trouver toutes les applications présentes sur l’iPad qui avaient cette option ! un défi relevé, une fois encore, avec plaisir(s). Ils ont trouvé :
Capture d’écran 2013-06-29 à 20.01.14 Bugs and Numbers, une coccinelle « montre le chemin », l’enfant trace du bout des doigts (ou stylet); le geste est différent entre outils scripteurs, crayon de papier, feutre, stylet ou doigt.
Capture d’écran 2013-06-29 à 20.02.24  Joue et apprends à compter, qui explique, oralement tandis que les petites pommes se colorent en rouge au fil du déplacement du doigt de l’enfant sur le nombre.

Ces jeux ne remplacent pas les tracés physiques, cela va sans dire, mais les approches sont complémentaires. Le tactile ne remplace pas le toucher (réel).
CIMG0330 P1260243
Livre découvert en bibliothèque « maîtressssse regaaaaaaarde ! c’est comme dans l’application ! ».
Complémentaire vous dis-je !

  • Coloriage codé, encore une notion de complémentarité dans les apprentissages : les élèves ont lu le nom des couleurs et les chiffres pour réaliser leur coloriage, ils se sont aussi entraînés sur les tablettes. Nouveau défi, lié au précédent, trouver toutes les applications qui proposent ce type de tâche.

Capture d’écran 2013-06-29 à 20.06.24123 premium ; Capture d’écran 2013-06-29 à 20.10.41Coloriages Magiques (Alexandre Minard) ;
Capture d’écran 2013-06-29 à 20.15.15 coloriages magiques MS ou PS d’Emmanuel Crombez … (nous avons aussi GS et CP ! donc, différenciation possible en classe)
La différence ? le coloriage sur papier est fait une fois, il permet de lire chiffres et mots désignant les couleurs tandis qu’avec l’application, l’élève va « naviguer » entre « respecter le code » selon : les constellations, les lettres, en capitales, en script, et une grande variété de couleurs. Mais le coloriage prépare aussi la tenue du crayon et travaille le geste de l’écriture … Complémentaires et non exclusif l’un de l’autre !

  • Evaluer l’oral : chacun a créé son livre (petits ou moyens, avec ou sans aide) à partir d’un album-photo dans BookCreator.

Il l’enregistre ensuite, seul(e) – pour une fois – (il/elle est seul(e) à raconter mais peut avoir de l’aide pour les fonctionnalités de l’app !
Nous écoutons ensuite ces livres en regroupement, nous les commentons et moi, je garde une trace personnalisée de l’oral de chacun : articulation, prononciation, structure des phrases, richesse des descriptions …
Avant, j’écrivais ce que disait chaque enfant, c’était plus long …
IMG_0459IMG_0461IMG_0460P1260252
Ces livres « qui racontent » peuvent être comparés, entre septembre et juin, pour mesurer les progrès à l’oral de manière vraiment très précise.
J’ai trouvé comment garder une trace de l’oral si essentiel à développer en maternelle.

  • Pour continuer sur l’importance de l’oral à l’école maternelle, j’ajoute une application que j’ai découvert récemment : elle permet de s’entraîner à ordonner des images, pour reconstituer une petite situation narrative.

Capture d’écran 2013-06-30 à 09.15.29 iSéquences (existe en Lite pour tester)
Que se passe-t-il avant ? après ? les enfants discutent les situations (aussi avec leurs parents à l’accueil !). Il y a 3 ou 4 images à remettre dans l’ordre (= à dire, à parler, à raconter) ou la dernière image à choisir parmi plusieurs.
Des questions aussi sur l’émotion ressentie alors par les personnages.
De petites saynettes pour réfléchir, des situations proches de la vie de l’enfant, pas si évidentes pour eux (comme on pourrait l’imaginer sans les tester).
L’application accompagne l’enfant : elle oralise, fait « clignoter » les images pour indiquer lorsqu’il s’est trompé;
L’élève déplace les images à l’emplacement qui convient : sens de lecture de gauche à droite, chronologie du récit, enchaînements logiques, lecture d’image précis pour comprendre et décoder la situation, repérage des indices, des inférences : situations très riches d’apprentissage :
IMG_0463IMG_0462

IMG_0464 IMG_0465
– Oui, les élèves s’entraînent avec des étiquettes plastifiées, et peuvent réaliser ce type d’activités très fréquent en maternelle, mais elle ne peut pas rivaliser avec la multitude de situations, variées qu’il trouvera sur la tablette … Il faut ici un adulte ou un pair qui « valide » … et une photo témoin de sa réussite :
Combien d’images devrais-je préparer, plastifier … découper ? Bonus du numérique, avantage …
Beaucoup de jeux existent et ils sont très utiles en petit groupe-langage.
CIMG0322
Cette app est encore plus intéressante en regroupement (écran projeté) et en présence de l’adulte (groupe-langage restreint).

  • Puis, est venu le temps de la fête des pères, nous avons recommencé sur le principe de la fête des mères (pas de jaloux !) : carte peinte (Pollock style !), décorée, écrite, dessinée + carte numérique + poème enregistré avec GrarageBand, ces deux dernières expédiées le dimanche matin par mail aux papas (ravis !!).

IMG_1491IMG_1492

P1250990Capture d’écran 2013-06-29 à 20.44.08 ScrapPad déclinée en version-papa : le réinvestissement était facile puisque les élèves s’étaient familiarisés avec l’app pour leur maman !
Insérer les mots, sa photo, son prénom, un fond, des éléments de décoration à organiser dans l’espace de la page … c’est riche en apprentissage.
Ils se sont concentrés sur l’écrit, affinant leurs repères et prenant beaucoup de plaisir à créer ce cadeau eux-mêmes pour leur papa.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Capture d’écran 2013-06-29 à 20.54.07 Quelques jours plus tard, sur le même principe, l’idée est venue d’un élève : les élèves ont créé une carte pour les enfants qui fêtent leur anniversaire !

L’app généraliste ScrapPad propose en effet un menu « anniversaire ». Il faut le chercher, certes, ça complique, mais c’est aussi cela apprendre, c’est transférer ses connaissances, complexifier.
Gros succès dans la classe et écrits riches. Un élève a copié une phrase longue, seul. D’autres ont fonctionné sur le principe demandé de « dictée à un pair », se cachant pour que l’autre écoute vraiment et apprennent le nom des lettres !
IMG_0443 insérer texte, photos, mots, décorations

  • IMGP5692 IMGP5715

Nous avons vécu un bel événement culturel (juste pour souligner la complémentarité des approches, numériques ou artistiques « traditionnelles »). 😉
Pistoletto dans le jardin des Tuileries, l’installation monumentale des réalisations des 1500 élèves franciliens engagés dans le projet !

  • Notre dernier projet a amené les élèves à réaliser leur premier film d’animation !

Capture d’écran 2013-06-29 à 21.23.09 Ils ont travaillé avec la – superbe – application Studio Animé (des 3 Elles) en mode « expert » pour coder l’histoire des 3 petits cochons.
Ils connaissaient cette app en mode « facile », dans lequel il s’agissait de suivre les indications à l’écran pour bien comprendre le principe de l’image animée : une image et encore une image et encore une et encore une … oui, c’est LONG de faire un film !
Nous avons observé un morceau de pellicule de film.
Modestement, ils approchent la notion d’animation.
En mode expert, il s’agit de choisir des formes géométriques, de les assembler, de les organiser, de les combiner, de les faire se déplacer pour représenter ce qui est souhaité.

1. Ils ont travaillé en atelier dirigé, 3 ou 4 élèves avec moi : les moyens / puis les petits ont animé
P1260348  P1260314
– les moyens animent, les petits racontent :

 

 

on échange les rôles, les petits animent, les moyens racontent :

 

Ils ont réalisé ce film en deux ateliers dirigés de 40 minutes environ, chacun à tour de rôle, et un atelier pour enregistrer, ou en collectif pour les petits (10 élèves).

2. Le son : les petits ont enregistré le son (iMovie sur iPad) sur ces images puis on a échangé les rôles.
Capture d’écran 2013-06-29 à 21.28.59 IMG_1470
IMG_1478

2. Ils ont réalisé en binôme leur propre petit film en autonomie !

 

 

Organiser son récit, déplacer ses personnages, les éléments de manière cohérente, organiser l’espace de l’écran, le sens des déplacements -codifiée de gauche à droite pour entrer / sortir de la page – écran, agrandir, rétrécir, motricité fine des doigts (qui tiennent le crayon aussi), maîtriser le vocabulaire spatial en situation, nommer les couleurs, nommer les formes géométriques, décrire et organiser, respecter la chronologie du récit tout en travaillant sur une version abstraite puisque codée (comment représenter le loup et que l’on puisse le reconnaître tout au long du film), se mettre d’accord avec le groupe, négocier, et être en action chacun son tour (comme dans les jeux de société qu’ils pratiquent chaque jour), se repérer dans les fonctions de l’app, ne pas oublier de prendre une photo … à chaque mouvement !!
Rien que ça en jeu 😉 !!

 

L’année scolaire est terminée, elle a été variée, diverse, numérique mais pas que !
J’ai eu beaucoup de plaisirs à travailler avec ces élèves-là, avec 4 iPads (+ 1) pour la première année.
Heure du bilan, je retiens : autonomie, richesse de l’oral, traces de l’oral, collaboration, différenciation, échanges, partage, concentration, simplicité, efficacité, plaisir, sourires, envie d’apprendre et lien école – famille … et quelques kilos sur mon dos, environ un jour sur deux, mais le jeu en valait la chandelle !

Chers lecteurs, je vous souhaite de belles et agréables vacances.
Le blog ne ferme pas pendant les vacances et je reviendrai à la rentrée pour de nouvelles aventures iPadesques : la formule du journal va changer, ah ah ah !!
J’aurai une classe de petite section, je change de salle de classe (plus grande !) mais je reste dans la même école.
Je remercie ici les inspecteurs (et les formateurs informatique pédagogique – FIP -) de l’Académie de Paris qui me renouvèlent leur confiance pour poursuivre l’expérimentation !

Merci à ces élèves (que je quitte avec émotion), merci à leurs parents pour leur soutien et leurs retours souriants.
à bientôt 😉

19 réflexions au sujet de « Journal d’expérimentation iPads en classe, JUIN 2013 »

  1. Super bilan ! Il n’y a donc pas de son dans studio animé comme dans book creator ?
    c’est un choix de prendre les PS ?
    Bon j’arrête les questions 😉
    Bonnes vacances !

    • Voilà il fallait trouver une astuce pour ajouter de l’oral 😉
      L’app a déjà bien évolué en permettant l’export des séquences créées
      J’ai oublié un truc dans le journal (j’y vais) ! J’étais crevée je crois bie. 😉

      Les PS ? Un choix oui.

      Merci de ta fidélité et de ton attention à me suivre,
      J’ai apprécié
      (Mais c’est pas fini !!!)

  2. Ping : ipad et pedagogie | Pearltrees

  3. Merci beaucoup pour ton partage qui m’a bien aidee et encouragée a utiliser les tablettes dans mon CP.

    • Merci beaucoup de ce retour positif ! Chouette !
      Partager, montrer et si c’est utile c’est encore bien mieux !

  4. Oui ! Encore un grand merci pour ta patience et tes découvertes qui ont éclairé mon année numérique. Je m’inscris à ton blog pour la rentrée prochaine !

  5. Magnifique année d’expérimentation qui nous guide tous sur ce chemin. Je donne ton blog en référence dès qu’on me parle de tablette en maternelle ! Merci pour tout ce travail de compte-rendu et pour toutes les trouvailles. (mon seul regret est qu’il n’y ait pas autant de chouettes applications sur Androïd….)

  6. Bonjour,
    bravo pour toutes ces infos super intéressantes, ça donne envie! Question: qui a financé les tablettes de ta classe?Merci d’avance!

    • Merci pour le compliment !
      Je travaille dans le cadre « expérimentation parisienne des tablettes en classe », c’est donc l’académie qui me les prête ! Je suis enseignante testeur en fait. Et l’expérimentation est reconduite pour moi l’an prochain, je suis ravie delà confiance qui m’est renouvelée.

  7. Ping : Vidéos et enfants | Pearltrees

  8. Bonsoir
    Je suis enchantée de ce que je lis … suis complètement débutante …et ne comprends pas bien si ces applications peuvent être utilisées sur d’autres tablettes que l’iPad …
    Merci pour votre partage et bonne fin de vacances !

    • Merci ! C’est vraiment top de travailler avec les iPads oui !! 😉
      Quelques apps sont aussi sur androïd, il faut fouiner oui !

  9. Ping : Introduction | Pearltrees

Vous pouvez laisser un petit mot ici : (merci)