D’une erreur naît …

J’inaugure le rayon anecdote de ce blog 😉 !

Hier, atelier enregistrement « le détail dans les œuvres d’art de l’artothèque » avec
Capture d’écran 2016-05-26 à 18.51.53  Adobe Spark Video
Un travail sur le questionnement, un jeu de devinette mi-numérique / mi-physique avec les reproductions utilisées en classe.
« A qui sont ces yeux ? ces pieds ? cette cravate ? » etc au fil des découvertes des élèves.
VJTO3116
1. Classique : un temps collectif, rapide, pour entrer dans le projet et se rappeler les capsules déjà réalisées. Une seule tablette au coin regroupement, j’active ma petite enceinte bluetooth pour mieux entendre les petites voix.

2. Chacun part vers l’atelier de son choix, on s’installe, 5 élèves autour d’une tablette, on commence.
Jusque là tout va bien.
IMG_5294
3. IMG_3316 On démarre l’atelier, on ré-écoute l’élève qui vient de s’enregistrer et là … l’enceinte restée au coin regroupement diffuse ce qu’il vient de dire et permet à toute la classe d’entendre.
 » à qui sont ces yeux , » bien fort !! Tout le monde lève la tête, surpris !
Oh flûte, je l’avais oubliée celle-là …
Je me lève pour l’éteindre … mais NON ! Je me rassieds !
La classe entière se sent mobilisée par notre atelier, ce ne sont que quelques secondes où toute la classe est « interrompue » mais participe à ce que certains seulement sont en train de faire.
Ça ne dérange pas le groupe classe mais l’interrompt un court instant, le met en alerte sur le projet de classe, lui fait tendre l’oreille et le rend participant sans être pour le moment à la table où on enregistre.
Cela a permis un silence (relatif en petite section) pour les enregistrements suivants, un respect de ceux qui parlent et s’enregistrent … et donc une meilleure qualité de la séance !

Cela a permis aussi d’engager le reste de la classe à venir lors de la rotation pour cet atelier !

D’un erreur naît une astuce, une idée.
Conclusion, n’ayons pas peur de nous planter, ça sème des graines !

Changement de cap

Voilàààà c’est finiiiiii …
le-choix-du-régime-de-TVA-de-lentreprise
Ceci est en quelque sorte un non-problème, un message à caractère informatif : un changement de cap qui ne s’est pas fait sans quelque prises de tête
(avec moi-même !).

 

Je décide de mettre fin au prêt de 5 iPads avec lesquels (pas tous !) je travaillais depuis 5 ans. Ces tablettes numériques m’étaient prêtées par l’Académie de Paris.

Je remercie sincèrement celle-ci, via ses représentants, de la confiance constante qui m’a été témoignée.
Je remercie tout particulièrement Olivier Fosse de la mission TICE Paris qui a su animer, motiver notre groupe iPads en alliant compétences et pédagogie (et sens humain, et capital sympathie) et mes partenaires dans ce groupe.
Je n’oublie pas de remercier les inspecteurs TICE (ou pas) qui m’ont soutenue et encouragée.
Un prêt ce n’est pas (par définition) une dotation et c’est bien ce qui me gêne désormais. Un prêt implique des contreparties (normales et légitimes !) que je ne souhaite plus assumer.

Je ne voulais pas que ce billet (qui se voulait) informatif se transforme en bilan : les pages que j’ai écrites ici témoignent du plaisir que j’ai eu à travailler en intégrant ce support en classe de petits, de petits-moyens, de petits-tout petits actuellement, tout ça depuis février 2011.

Je voudrais insister sur le plaisir.
J’ai pu grâce à ces iPads varier, faire évoluer ma pratique pédagogique, réfléchir autrement, introduire du son, de la vidéo, de la différenciation, créer mes jeux sur-mesure pour ma classe, des contenus autrefois (sans les iPads) tout bonnement im-pos-sibles à réaliser simplement. J’ai pu engager et emmener avec moi mes petiots et leurs parents.
Ça n’a pas de prix !

« Simplement » oui, ce sera le mot que je vais retenir.
Le plaisir tout simplement.

Bien entendu les débuts n’ont pas été pas simples, il a fallu fouiller, chercher, défricher, chercher encore. Certains de mes lecteurs en sont à ce stade. Accrochez-vous ! Ça en vaut la peine.
L’atteinte du sommet après cette ascension est géniale ! Vraiment géniale !

Oh je ne me considère pas comme « innovante », j’ai simplement utilisé des outils « nouveaux » (qui le sont moins !) et j’ai partagé mes découvertes autant que possible.
Je suis simplement une enseignante qui cherche, à progresser et à faire progresser TOUS ses élèves, comme vous. Et je continuerai.

Tout ne s’arrête pas bien heureusement ! Il me reste mon bon vieux fidèle iPad 2 à moi 🙂
A l’heure où de nombreux collègues se battent pour obtenir un équipement numérique, je pourrais passer pour une pauvre petite fille riche … mais je cherche simplement ma liberté.
Et elle a un coût.
Je ne renonce pas de gaité de cœur mais je suis fière de couper le fil à la patte.

Je tenterai de montrer à présent qu’une seule tablette dans une classe c’est un très bel outil et ça peut suffire, pour un temps.
Je vais travailler différemment, pour un temps.

J’espère avoir inspiré, avoir donné envie et surtout, surtout j’espère continuer !
Il va falloir en vendre des cookies, des sacs, des bulbes ou du pop-corn pour gagner mon propre équipement.
Je suis (et reste) convaincue que ces iPads ont été ma chance, mon opportunité de faire évoluer ma pratique de classe et qu’ils ont fait progresser et ont aidé mes élèves, dans le plaisir d’apprendre.

Je ne verse pas de larme. Demain, les mamans de ma classe en verseront peut-être une  en recevant dans leur courriel le poème enregistré sur l’iPad, elle est là ma récompense.
IMG_4983

Je renonce sans renoncer.
La fin n’est parfois que le début d’un nouveau chemin, comme dans une histoire d’amour.

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Mise à jour de la mise à jour

Capture d’écran 2016-05-05 à 09.26.11 Dans un précédent billet qui expliquait la mise à jour permettant d’importer des médias dans BookCreator (photos, sons) … j’ai oublié de parler de DropBox !

logo twitter Merci à Cécile Kastner-Paire qui me le signale au hasard d’un tweet :
Capture d’écran 2016-05-11 à 15.44.11

Je répare cet oubli malheureux !

  • Capture d’écran 2016-05-06 à 18.13.02 Vous avez un fichier son dans votre Dropbox, vous exportez ce fichier sonore avec la petite flèche (en haut), celle qui part vers le haut (= exporter) :
    IMG_3144

Vous attendez un peu 😉
IMG_3146

  • Voilà, le bouton BookCreator apparaît enfin !
    IMG_3147 IMG_3149
  • Vous retrouverez ce fichier son dans le (désormais) fameux « partagés » de BookCreator
    IMG_3148

et hop, on insère …
IMG_3151
Comme bouton ou comme bande son, au choix : (ici, bouton)IMG_3152

Encore une manière d’enrichir vos livres numériques sonores avec d’autres ressources.
Sans passer par une synchronisation iTunes, pour insérer des fichiers sons qui ne se trouveraient pas sur votre iPad (et pour un gain d’espace aussi !).

Bonus : Cécile ajoute ceci :
Si on a, par ailleurs, des fichiers son dans une autre application (type dictaphone) : on y aura, aussi, désormais accès.
Sans passer par une synchronisation iTunes : soit impossible dans une école ou soit tout simplement … pénible et parfois disons …. « fastidieuse » ! 😉

Cécile utilise cette app de dictaphone :
Capture d’écran 2016-05-09 à 21.38.22  Dictaphone Mini (Happy Tap)
Vous trouverez plein d’apps pour enregistrer (j’ai celle-ci :
Capture d’écran 2016-05-09 à 21.41.45 QuickVoice Recorder
(il faudrait que je fasse un peu de tri …)

  •  L’application permet aussi désormais d’importer des fichiers médias depuis Google Drive et iMovie. 🙂

    Capture d’écran 2016-05-10 à 05.45.59
      Google Drive
    Comment faire ?
    – sélectionner l’image (ou le fichier son, ou bien encore vidéo) :
    IMG_3155
    – envoyer une copie :IMG_3154
    – et voilà : BookCreator est disponible pour l’export :IMG_3153

iMovie iMovie