Un écho numérique aux albums-échos

Voiciphilippe-boisseau-les-albums-echos-ps-ms-gs-1dvd-livre-893959924_ML une (modeste) réflexion autour du dispositif imaginé et mis en place par Philippe Boisseau (on le lira aux éditions Retz).

Ce dispositif vise à améliorer les compétences orales des élèves, quel que soit leur niveau.
Le principe en quelques mots :

 

IMG_1545

– L’enseignant observe et écoute ses élèves le temps du premier trimestre. Il / elle identifie finement les élèves les plus en besoin au niveau de la langue orale.
Certes, chacun pourra progresser selon son niveau avec ce dispositif (c’est sa force), mais l’enseignant pourra commencer à mettre en place le dispositif pour les élèves les plus en difficulté langagière.
– L’enseignant prend des photos et les donne à voir, à manipuler, à parler : un choix adapté à chacun des élèves concernés.
emvillele
– L’enseignant / l’élève choisira les photos les plus « déclencheuses » de parole.
– L’élève s’exprime avec le support visuel de photos prises lors d’un moment d’activité : ce support sera d’autant plus motivant à parler que ces activités lui « parlent », le touchent (cuisine, motricité, jeux d’eau, arts visuels …).
L’enseignant « capture », précisément, ce premier oral, imparfait donc, à améliorer. Il le note, l’écrit, fidèlement.
– Puis, hors la classe, il / elle prend le temps de trouver le feedback (la « reformulation ») le plus en accord avec ce premier jet de l’élève, juste au-dessus de ses capacités (zone proximale de développement), c’est ce feedback qui lui permettra de progresser. C’est sur cette proposition de l’adulte que l’élève travaillera.
L’adulte pense cet oral selon les compétences visées (pronoms, syntaxe, temps des verbes, vocabulaire …), au plus près des besoins.
L’enseignant créé l’album-écho : pour chaque page, il/elle colle le texte en face de la photo imprimée qui lui correspond ; il / elle réalise l’album avec toutes les images sélectionnées (6 à 8 en petite section), les assemble, les plastifie. YYBC5iRe29rsUf8TCtuDiuZjOnU
– L’élève a accès à cet album-écho à tout moment, il travaille en relation duelle avec l’enseignant, ou en petit groupe de besoin, ou avec ses pairs ou bien seul. Il feuillette et s’entraîne à dire son album comme l’enseignant le lui suggère par son feedback : l’enfant raconte.
– Quand il est prêt, l’élève présente oralement son album-écho : quand il est assuré de réussir, il raconte au petit groupe ou à la classe entière.
– On peut également créer des albums échos de 3ème personne, qui permettront aux élèves de raconter la vie de la classe, ce que font les autres. On variera alors les pronoms, les anaphores, les temps etc …

Je travaillais ainsi : avec imprimante, papier, cahier, stylo, traitement de texte, plastique adhésif … à l’ancienne quoi !
Un travail coûteux mais payant ! 🙂
Les progrès à l’oral sont fabuleux, on mesure directement une meilleure aisance à l’oral, même pour les élèves les plus mutiques.

L’idée de transposer ce dispositif à mon travail avec les tablettes a jailli un matin … Economie de papier, d’encre … et surtout de temps !

Voici où en est ma réflexion et ce que je projette de faire :

IMG_1563

Voici les avantages que j’ai relevés à cette « transposition », à cette mutation rendue possible grâce à l’outil numérique, facilitée (je pense) par cette (nouvelle) technologie. IMG_1548 Ces albums écho seraient disponibles dans notre bibliothèque numérique (iBooks) puis stockés dans Evernote (gratuit ou Premium)chaque élève disposant d’un carnet à son nom.
mzl.zdprbjoo Capture d’écran 2013-07-28 à 11.18.01
L’élève aurait accès à son album en cours dans iBooks et à d’anciens albums en ouvrant son tiroir carnet dans Evernote.
Evernote, ce serait notre étagère numérique, mon rangement multi-tiroirs, mon classement = ce serait un portfolio numérique bien organisé (facilement) et également (ce n’est pas le moindre des avantages) un moyen de partager avec les familles en leur faisant parvenir un simple lien par email afin de lire / entendre et consulter le livre / album-écho de leur enfant.
Les parents accèdent via l’interface web, sans abonnement, gratuitement, ou sur iPad également (mais pas obligatoirement).
Quelques images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Capture d’écran 2013-04-28 à 07.28.05 Application choisie pour créer les albums-écho : BookCreator 4,49€ IMG_1555 IMG_1559
L’oral de l’enfant côtoie l’oral de l’adulte et le texte écrit du feedback proposé par l’enseignant (il serait intéressant de pouvoir distinguer les couleurs des boutons-son enfant / adulte : une mise à jour demandée au développeur ! à suivre !)
Je trouvais important que l’enfant puisse se réentendre à loisir et ainsi comparer les productions orales.
Un 3ème bouton apparaîtra quand l’élève saura mieux raconter son album-écho, il s’enregistrera et mesurera alors concrètement ses progrès.
Ses parents mesureront également ses progrès, même hors la classe.

Cet album-écho est exporté directement depuis BookCreator vers iBooks pour être travaillé au quotidien par l’élève concerné puis vers Evernote pour un stockage accessible à tout moment (hors connexion aussi) : IMG_1556 IMG_1560
depuis Bookcreator depuis Evernote
des aller – retour permanents entre ces trois applications, au fil des besoins … et surtout adaptés aux besoins !

IMG_1557 IMG_1558
L’album-écho sera rangé dans le carnet de l’élève concerné, qui aura appris à lire son prénom en capitales et le retrouvera simplement, même à 3 ans.

IMG_1554 et partagé au besoin (très) facilement avec chaque parent, personnellement, dès lors que l’enseignant sera connecté.

IMG_1561
Bonus : en ajoutant au carnet la simple étiquette « publié », ce livre sera partagé sur notre blog de classe PetitsDoigtsDorsel (site en travaux chez postach.io) … (vous pourrez aussi le partager sur Twitter en ajoutant l’étiquette twitter !) (attention aux autorisations)

Selon le poids de ces albums j’aurai besoin, oui (et à ce moment seulement) (à cette seule restriction près, liée à la taille des livres créés) d’un abonnement Premium à Evernote, 40€ mensuels pour un an.
Belle nouvelle : grâce à François Lamoureux, notre ambassadeur (préféré !) Evernote, je passe dès aujourd’hui en mode Premium.
Je le remercie ici vivement et toute l’équipe qui le lui permet !

Je le mettrai en place à la rentrée prochaine avec une classe de petite section (3 ans et pas encore 3 ans !) dont je ne sais pas encore grand chose si ce n’est une liste de noms et de dates de naissance sur une feuille. 😉 A suivre !

Et l’évaluation dans tout ça ? !! … À suivre les grilles d’observation (merci Anne @anne_andrist !)
En attendant voici deux cartes mentales mémo et les grilles et progressions promises  :

20130728-151306.jpg

20130728-151348.jpg
NB : Capture d’écran 2013-07-30 à 15.52.48 J’ai réalisé mes cartes mentales avec SimpleMind +

Vous ai-je jamais dit combien la communauté des enseignants présents sur Twitter est riche et précieuse ? Vous le voyez dans ce billet avec François, Anne, Emmanuel, mais il y a aussi tous les autres …
Travailler avec eux (oui, oui, « avec« ) est un plaisir de chaque jour : c’est ma salle des maîtres virtuelle ! Un clin d’oeil à toutes celles et ceux que je ne cite pas dans ce billet mais qui m’aident, au jour le jour … (ils / elles se reconnaîtront, enseignant.e.s ou pas, ce sont des personnes précieuses !

Journal d’expérimentation des iPads en classe, janvier 2013

Activités de saison, en classe avec les tablettes (et sans !) …
– cartes de voeux
– « Roule Galette » (ehhhhh ouiiii !)
– cinéma
– et musée

1. Se souhaiter une belle année pour bien commencer 2013.

CIMG0031P1210724
Les élèves ont créé chacun une carte pour leurs parents … ou plutôt 2 !
L’une en papier (qu’ils ont décorée, écrite, signée, que nous avons mise sous enveloppe, nous avons écrit l’adresse, sommes allés à la Poste juste à côté pour acheter plus coller les timbres et ils ont eu le plaisir de la recevoir à la maison !) et l’autre, numérique, créée sur iPad et envoyée par mail aux familles – le soir en quittant l’école dès le réseau retrouvé !! 😉 –
Kidschool Greeting Cards : mes premières cartes de vœux à construire
Kidschool greeting cardsP1210413
IMG_0104

Compétences visées :

  • dans le domaine « s’approprier le langage » – découvrir l’écrit : reproduire un modèle, aligner les lettres, écrire de gauche à droite, se repérer dans l’espace de la page, « gérer » cet espace, connaître et nommer des lettres de l’alphabet, distinguer lettres et chiffres, signer et approcher une fonction de l’écrit : communiquer.
  • dans le domaine des TICE : se servir de l’application de manière autonome et collaborer avec ses camarades : identifier l’icône et son emplacement, repérer les fonctions : alphabet, chiffres, décors, agrandir, rétrécir, enregistrer …

2. Projet galette et couronnes des rois :
IMG_0510

  • la structure chronologique du récit en travaillant sur l’oral, raconter : dire avec ses propres mots le conte (bien connu) en s’enregistrant par binômes, en autonomie mais aussi en collaboration, avec BookCreator, nous continuons de constituer notre bibliothèque sonore. Ils enregistrent pour les élèves moins à l’aise à l’oral.
    P1220011
    Ils se motivent, s’encouragent. Des livres à 2, 4 ou 6 voix, les uns prenant la suite des autres là où l’histoire en était resté.
    Certains ont ré-enregistré sur des pages déjà racontées, l’occasion à nouveau de discuter les résultats obtenus.
    Certains ont supprimé l’image, l’occasion de montrer comment insérer, choisir cette image et pas celle-ci.
    Des « erreurs » naissent des réussites et des découvertes …
    Ces livres sont partagés en grand groupe, grâce à notre nouvelle installation (vidéo-projecteur relié à l’iPad) et commentés, discutés, mis en commun : « ah tu as dit … ça mais il faut dire comme ci … êtes-vous d’accord ? pourquoi ? » Les séances de langage autour des livres numériques créés sont riches : comparer, corriger, argumenter …
    De très belles réussites, de belles découvertes au moment de la mise en commun et l’occasion d’entendre les « petits parleurs » (plus timides) qui osent parler en groupe restreint (sans l’adulte !) ! Victoire !
  • IMG_0619 iBooks icône
    IMG_0511
  • se préparer à apprendre à lire : associer deux images identiques.
    Dans cet imagier sonore créé avec Tapikeo HD, il s’agit d’associer un mot et un dessin (où est écrit le mot !). Les élèves peu francophones peuvent entendre à nouveau ce vocabulaire en autonomie lors du jeu. L’élève doit déplacer l’image vers celle qui lui correspond, il peut également se contenter du mode « écoute » … La différenciation est au cœur des projets. IMG_0624
  • se préparer à apprendre à écrire, s’exprimer par le dessin et construire :
    IMG_0531P1220005 et avec du papier, des ciseaux, de la colle !
    Ils s’entraînent aussi sur les ardoises blanches et avec les lettres magnétiques mobiles.
    Il s’agit pour moi de multiplier les entrées, de susciter le désir d’écrire.
    IMG_0168
    Et la découverte fortuite d’écriture avec un outil large sur l’iPad nous a donné envie (et l’idée !!) d’écrire aussi avec de VRAIS pinceaux et de la VRAIE gouache : nous avons observé les traces laissées par les poils des pinceaux de diverses tailles.
    IMG_0152P1210978
    « Alors … quel mot a écrit cet enfant ? est-ce qu’il l’a écrit correctement ? vérifions avec notre « dictionnaire » (cartes images plastifiées) », de quelle couleur est le L ? (etc) : des séances de langage très riches après les activités sur la tablette.
    Les élèves commencent à écrire des phrases.
    Ils ont construit plusieurs maisons du vieux et de la vielle :
    P1220004
    ici Jeujura en bois mais aussi légos, clipos, jeu en bois de couleurs …
  • pour se familiariser avec la structure du conte, le vocabulaire, les élèves ont pu écouter des versions animées du conte dans l’application vidéo : ils peuvent ainsi comparer les versions et construire ainsi une attitude de réflexion et non de consommation passive d’images. Nous « discutons » ces versions. Je leur ai proposé aussi une version « son » (sans image) qui permet de feuilleter le livre (papier, oui oui) en écoutant l’histoire !
    ipad-icons-videos IMG_0621
  • dans l’application « musique« , ils écoutent les chansons apprises (j’aime la galette, je suis la galette …) et chantent en playback !
    IMG_0120 Capture d’écran 2013-02-02 à 21.31.58
    Mobile, léger, nous emmenons l’iPad en séance de danse parce que la chaîne stéréo fonctionne mal ! Danser les livres et les tableaux vus au musée (ci-après).
  • Enfin, nous avons cuisiné une galette : les photos des étapes de la recette sont dans les albums photos, un nouveau support de langage disponible au besoin, sans impressions coûteuses et nombreuses. Fonction de mémoire de la vie de la classe et supports de langage précieux. photo (icone iPad)IMG_0622

Nous créerons un imagier sonore consacré à une recette de cuisine.
En aide personnalisée (langage), nous en avons créé un consacré à la motricité (nommer le matériel et les règles des jeux collectifs) partager avec la classe entière le lendemain : valorisation !

3. Inscrits au dispositif « mon premier cinéma », (Enfances au cinéma) nous pouvons revoir des extraits des films vus et travailler des compétences simples liées à l’image animée en soi : entrer dans une culture du cinéma : commencer à aborder des techniques, le gros plan, le rôle de la bande son, de la couleur …
L’avantage apporté par la tablette est que ces extraits sont aisément accessibles à tout moment (pas besoin de transporter la classe entière en salle « télé » pour voir 5 minutes de film …)
Nous disposons de ressources nombreuses, images, son, vidéos, jeux, simplement et légèrement.

4. Au musée :
Nous sommes allés faire une visite libre dans la collection permanente du Centre Georges Pompidou.

  • Avant, les enfants ont pu préparer cette sortie en regardant des photos du lieu, les extérieurs = cela contribue à rassurer les petits en maternelle.
    Nous avons travaillé sur la structure du bâtiment (objet d’étude en soi et d’étonnement !).
    centre-georges-pompidou-logo
    Les élèves ont découvert l’application PompidouKids seul ou en binômes : à tour de rôle, des groupes de 4 sur la même application : on voit des situations d’entraide et d’échanges formidables !
    P1220243 P1220298pompidouKids
    Se familiariser avec des oeuvres d’art présentées au musée de manière ludique (puzzles, mémory, replacer des éléments en penchant l’iPad, mettre en couleurs un tableau …). varier les types d’œuvres : sculptures, tableaux … que nous allons ensuite voir « pour de vrai » !
  • pendant la visite, nous sommes allés voir les 3 tableaux de Miro présentés au 5ème étage et avons sorti l’iPad face au tableau !
    IMG_0602
    Image 12
    Puis nous avons vu, parlé, mimé, senti (!) ou aperçu d’autres œuvres.
  • après, de retour en classe, les photos sont disponibles, nombreuses, les élèves peuvent raconter cette sortie dans un livre numérique sonore :
    Capture d’écran 2013-02-02 à 22.09.32
    J’ai aussi acheté (en promotion !) « Mes 10 premiers tableaux » un livre d’art numérique et un album à compter jusqu’à 10. Nous essaierons d’en créer un à notre tour en classe.
    Précision importante quant aux photos exploitées ici en arts visuels à l’occasion de cette visite (afin de se contituer une première culture muséale) la possibilité de zoomer est essentielle : agrandir pour nommer, dire, expliquer un détail de l’oeuvre ou tout simplement mieux le voir parce qu’au musée quand on est petits, on peut moins s’approcher du haut du tableau !
    IMG_0609 IMG_0588 IMG_0589
    Et les élèves jouent avec l’app PompidouKids d’une toute autre manière.
    Mais les explorations plastiques (concrètes) seront nombreuses.
    Nous avons aussi exploré des documentaires pour enfants sur le centre Georges Pompidou :
    image.ashx  514awGMdvLL._SL500_AA300_9782070611690
    Toutes ces activités numériques ou plastiques entrent en résonance pour donner du sens au projet.
    2858505470.08.LZZZZZZZ P1220247P1220614

Les tablettes en classe ont donc fonctions de mémoire, de support de langage, de jeux, de découvertes et de partage.

Et justement, le partage : une nouveauté dans la classe 4 : les élèves des 3 autres classes de moyenne section se succèdent dans notre classe :
– lundi et vendredi, en aide personnalisée, sur indication de leur enseignante, je prends des groupes de 4 élèves (surtout en numération, de manière ludique), sur 4 séances
P1220307
– lundi et mardi, à 13h30 (au moment de la sieste des petits, effectif allégé) des groupes de 4 autres élèves = mes élèves de moyenne section sont les tuteurs, ils montrent, partagent ce qu’ils savent … sur les 2 premières des 4 séances pour chaque mini-groupe.

Prochaines pistes : explorer les prises de photos, l’image animée – PuppetPals, iStopMotion et une surprise ! 😉 –
à suivre …